poèterock

Bienvenue sur mon blog

Archive pour la catégorie 'poesies 3'

Posté : 11 novembre, 2007 @ 5:01 dans poesies 3 | Pas de commentaires »

 dans poesies 3

le chat

Posté : 13 mai, 2007 @ 8:32 dans poesies 3 | 4 commentaires »

il a l’ouïe en eveil les yeux et l’odorat suivent de conseil
pacha dans les poufs des palais somptueux d’honorables maharaja
tu pavane nonchalant le chat
ton affection est sans borne mais tu mets le holà d’un seul coup de patte
le chat.

 

le sourire

Posté : 7 mai, 2007 @ 5:36 dans poesies 3 | Pas de commentaires »

mes baisers de chrome totémiques de pudeurs irradiaient son sourire
da quasars nucléaire,je devorais son amour et m’endormais repu dans l’antre
galactique mitoyen de son coeur,revant comètes sidérales,planétes macrocosmiques balayées de vent d’orange,d’astres fruits.

juge

Posté : 2 mai, 2007 @ 4:08 dans poesies 3 | 1 commentaire »

pour qu’elle reste auprès de moi j’avais dérobé une poignée d’or fin,et sur
le masque de l’orgueil je peins de soleil et d’ecrin ma vanité
homme de doutes j’avais comme le destin la cécité du lendemain
pareil a ces géants,sequoias;sycomores;arbres a pain
que l’erosion des batailles laisse d’airain

la colère

Posté : 29 avril, 2007 @ 6:34 dans poesies 3 | 2 commentaires »

la colère qui m’empoigne,force des ténébres,mes yeux furibonds,mon coeur sans raison c’est le control des bas-fond
je tempête,mes remords devastent avec ardeurs les fondations du bonheur,ne laissant sur mon passage que sang et stupeurs
la colère tes baisers sont si violents,aussi froids que les glaciers d’artique
tu laisse un gout amer,de degout,d’enfer
les larmes dont tu distille l’alcool enivrent les corps meurtris et tu ricane
c’est la vie

compagnons

Posté : 27 avril, 2007 @ 6:21 dans poesies 3 | 1 commentaire »

je ne suis pas ARTHUR ou VERLAINE mais comme eux,saint graal des
croquemitaines,chirurgien de la peine,embaumeur de mots a la traîne
cherchant sans cesse le beau,l’imparfait ,dans la fleur,la femme ;soupçon de verité.
delateur soumis a l’obsession,illuminé des déraisons ,des mers australes
aux frondaisons je m’alimente et vous dis pardon!
VERLAINE , ARTHUR mes compagnons

rien

Posté : 24 avril, 2007 @ 6:20 dans poesies 3 | 1 commentaire »

les remparts déguisés de la forteresse vide, envahis de lichen,interstices
de mousses qui devorent les pierres marbrées , d’ anciennes batailles.
j’ai preté sermon devant l’antique muraille,a jamais naif guerrier de paille
j’aiguiserai mes armes chez d’authentique remouleur de tolède et d’ailleurs,tranchant d’un coup unique la forteresse vide; mon ame.

 

dudeworld |
la nuit tous les chats sont... |
Le roseau de Pan |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chroniques essentielles/réc...
| ~ Angelak ~
| salon international du livr...